Archive for the ‘Cochinchine 2’ Category

BINH-THUY 24

Binh-Thuy, le 31 août 1953 Voici la dernière lettre que je t’écrirai de Binh-Thuy. Quitte à passer pour anormal, je t’avouerai que cette constatation m’attriste profondément. Mon départ ne me réjouit guère, car je ne peux pas être heureux le 1er septembre de rentrer en France le 15 octobre, après plus d’un mois entre parenthèses […]

BINH-THUY 23

Binh-Thuy, le 17 août 1953 Voici une mauvaise nouvelle. Ma demande de voyage par avion vient d’être refusée, à cause des nécessités de l’encadrement des troupes rapatriées par bateau. Il y a, paraît-il, fort peu de lieutenants et beaucoup de soldats rapatriables en septembre. Toujours est-il que cette mesure me retarde certainement de plus d’un […]

BINH-THUY 22

Binh Thuy, le 13 juillet 1953 La petite saison sèche (ler-15 juillet) tire à sa fin. Le soleil revient vers nous (il passera à la verticale le 1er août) et ramène son cortège de pluies. Pourvu qu’il fasse beau demain matin pour le défilé ! Car les fêtes républicaines priment sur les nécessités opérationnelles; on […]

BINH-THUY 21

Binh-Thuy, le 29 juin 1953 Comme tu t’en doutes, le dernier changement de saison m’a un peu fatigué. J’ai eu une crise de paludisme assez forte (40°5) quoique rapide (48 h). Mais cette atteinte date du mois de mai, qui est notre période critique, car c’est alors que le soleil passe au-dessus de nos têtes, […]

BINH-THUY 20

Binh-Thuy, le 15 juin 1953 J’ai été invité le 12 par le chef de province, qui donnait une réception pour l’anniversaire de Gia-Long. C’était un beau tableau : les militaires ne parlaient pas aux civils, les Vietnamiens et les Français s’ignoraient, et tous jouaient du coude autour du buffet. Course aux petits fours, course à […]

BINH-THUY 19

Binh-Thuy, le 24 mai 1953 Que la France est donc pénible ! Quand donc cessera-t-elle de jouer le jeu de .l’ennemi? Je ne sais pas si quelqu’un se rend compte à Paris du mal que Reynaud, Mayer et les autres pantins viennent de causer en dévaluant la piastre. Prendre une mesure comme celle-là sans prévenir […]

BINH-THUY 18

Binh-Thuy, le 8 mai 1953 L’Ecole de Da-Lat vient d’arriver. Nous lui prêtons pendant deux mois des bâtiments dans lesquels vont séjourner tour à tour les deux promotions. J’ai dîné hier soir à la popote des instructeurs ; le courage me manque pour te raconter le détail de mes impressions, tant celles-ci sont désabusées. C’est […]

BINH-THUY 17

Binh-Thuy, le 17 avril 1953 Mon sort vient d’être fixé. J’ai prolongé de trois mois, ce qui me fera rentrer en France, par avion sans doute, dans le courant du mois de septembre. Mes hésitations ont été levées par le sursis d’un stage accordé à l’école de Binh-Thuy. La situation n’est guère brillante en ce […]

BINH-THUY 16

Binh-Thuy, le 7 avril 1953 Le général Hinh vient de nous rendre visite. Ce brave homme parcourt le Sud-Vietnam à la recherche de bâtiments susceptibles d’abriter demain les 500 E.O.R. supplémentaires dont l’admission vient d’être décidée avant-hier. La première promotion de Thu-Duc (51-52) comprenait 300 élèves, la deuxième (52-53) en a groupé 500, et maintenant […]

BINH-THUY 15

Binh-Thuy, le 16 mars 1953 Je viens de passer deux jours à Saigon, appelé par le 3e Bureau de l’Etat-Major Interarmées. Ces braves gens voulaient savoir quel intérêt mon dictionnaire susciterait dans les milieux civils; ils ont trouvé très simple de me charger du soin de l’enquête. Et voici mes conclusions : Bao-Dai veut supprimer […]

Powered by WordPress